2 août, le travail avance à l’atelier.

Il fait si chaud sur Paris et l’Ile-de-France. Cela donne un air de vacances en travaillant les persiennes de la vieille maison fermées qui ne laissent passer qu’un rayon de lumière, juste suffisamment pour voir les ouvrages. On dirait le Sud ou l’Italie. 

Ce sont de belles journées.

 

Anne-Sophie

www.misesenscene.fr